SENIRAN PRESSE

Visitez, la presse de notre maison mére en cliquant sur ce lien: http://www.ikcopress.ir/FR/

DES VOITURES HYBRIDES POUR TOUTE LA POLICE

CEREMONIE DE POSE DE LA PREMIERE PIERRE

Son Excellence Mr Le Président de la République Mr Macky Sall Premier Ministre à l’époque avait posé la première pierre d’une usine de montage de voitures : Thiès, futur pôle automobile de l’Afrique de l’Ouest La Zone d’aménagement concertée de la capitale du rail a reçu, dans la matinée d’hier, le Premier ministre Macky Sall, avec, à ses côtés, Son Excellence l’adjoint au ministre de l’Industrie et des Mines de l’Iran, Dr Shaterzadeh. Le temps de la pose de la première pierre d’une usine de production et de montage de véhicules, fruit du partenariat Sud Sud entre l’Iran et le Sénégal. Une approche si cher au président de la République du Sénégal, Me Abdoulaye Wade, qui va valoir à notre pays, et particulièrement aux populations de Thiès, en moins de 5 ans, de bénéficier de deux usines de montage de véhicules. Après Senbus, Seniran Auto S.A. est lancé par le Premier ministre, Macky Sall, qui a réaffirmé la ferme volonté du chef de l’État de faire « de Thiès un pôle industriel décisif dans l’inexorable avancée du Sénégal vers le progrès Selon Macky Sall, ce projet révèle que le président de la République, Me Abdoulaye Wade, a parfaitement et courageusement pris la mesure des exigences primaires qui fondent le progrès ; notamment la modernisation des moyens de communication et de mobilité. Implantée sur un terrain de 22 ha en intégrant les besoins d’extension dans le futur, d’une superficie d’environ 30 ha. L’usine va démarrer en produisant 5000 voitures en prévision du marché sénégalais et compte dans les six prochaines années porter sa capacité à 10000 véhicules. Elle doit générer 500 emplois fixes directs, sans compter tous les autres que les petites et moyennes entreprises vont offrir à partir de la prestation des services que requiert une telle activité. Le coût global de cette usine est estimé à plus de 40 milliards de nos francs ; à savoir le bâtiment administratif, les installations sociales, les bâtiments des pompiers, les emplacements utilitaires comme le traitement de l’eau, la salle des compresseurs, des groupes électrogènes, les installations téléphoniques et les infrastructures de circulation. Ce qui fera dire au Premier ministre, Macky Sall, « qu’au-delà de cette consécration de Thiès comme pôle automobile de l’Afrique de l’Ouest, c’est le signal fort d’un Sénégal qui marche et qui marche très fort que son Excellence Me Abdoulaye Wade entend donner ».
Et d’ajouter « qu’il est heureux qu’un pays frère comme la République islamique d’Iran s’associe à nos convictions ; un Sénégal développé et industrialisé est à notre portée ».Dans son adresse, son Excellence, Shaterzadeh, représentant du gouvernement iranien à la cérémonie, a dit tout le plaisir éprouvé à se retrouver pour la première fois en terre sénégalaise pour la pose de la première pierre de l’usine de production et de montage de véhicules Samand au Sénégal. Selon lui, ceci marque l’entrée de l’industrie automobile iranienne dans la sous–région à partir du Sénégal. « La qualité et le prix abordable des produits Iran Khoro vont certainement constituer un motif de fierté pour les deux pays », note -il. Le site de l’usine de véhicules se trouve dans la communauté rurale de Fandène qui ceinture la commune de Thiès. C’est pourquoi son président, Saliou Mbaye, après avoir souhaité la bienvenue aux autorités administratives locales, aux chefs religieux de toutes obédiences présentes sur les lieux, aux autorités gouvernementales de l’Iran et du Sénégal, a réaffirmé l’engagement des populations de Thiès aux côtés du président Abdoulaye Wade pour relever d’autres défis pour le bonheur exclusif des populations. « Nous sommes heureux d’apprendre que la main d’œuvre locale sera privilégiée, tant que son expertise est conforme aux profils recherchés par l’usine », se réjouit-il. Auparavant, Hady Khaly Niang, président du Conseil d’administration de Seniran Auto S.A.est revenu sur la composition du capital de la société qui est de 3. 000 000 000 de F Cfa entièrement libéré en espèces et réparti comme suit : 60% à la société iranienne de construction automobile Iran Khoro, 20% l’État du Sénégal et 20 % à des privés sénégalais. Il a, aussi, précisé que dans un délai de 16 mois au plus, les premiers véhicules faits à Thiès vont prendre le macadam.
Back to top